Les Ets STÉVIGNON, dans le PAYSAGE AGRICOLE RETHÉLOIS

Il y a très peu de temps, est décédé Pierre STEVIGNON dont le nom a du rappeler à certains, la société de Machines Agricoles dont il fut le dernier exploitant. C'est son arrière Grand Père "Henri STEVIGNON" qui fonde en 1871, rue Lepoivre à RETHEL un atelier de Constructeur Mécanicien. L'atelier équipé de 5 forges, se spécialise dans la construction de manèges et de patineurs "batteuse dans laquelle on mettait un cheval pour l'actionner". En 1900, son fils Charles reprend l'entreprise en s'associant à Mr LEFIER. L'entreprise commercialise la vente de faucheuses à foin, charrues brabants, lieuses et herses, elle continue à fabriquer du petit matériel agricole et exporte en 1909, des releveurs de récoltes appelés "le Rapide" dont le brevet maison séduit les paysans de nombreux pays Européens. Après la guerre de 1914/18 et la destruction des locaux, le fils de Charles, Henri, reprend les affaires et se sépare de Mr LEFIER. Dans les nombreuses fermes amputées de l'ancien matériel enlevé par les Allemands, la mécanisation se met en place "batteuses, moissonneuses-lieuses, etc..." et pour certaines, l'arrivée des premiers tracteurs à pétrole puis semi-diesels. En 1926, une filiale est créée à Ste SAVINE dans l'Aube. C'est l'année où l'entreprise distribue la marque des tracteurs "McCormick" qui va lui donner un nouveau dynamisme. L'après guerre avec une nouvelle destruction des bâtiments va être difficile pour l'entreprise. En 1954, après un vaste programme de réorganisation, la vente des tracteurs et des machines agricoles reprend. Pierre devient directeur de la Société des Ets STEVIGNON en 1958 et prend l'exclusivité de la marque "John Deere". L'affaire prend vite de l'extension avec de nouveaux créneaux comme la vente de matériels de travaux forestiers et publics et la construction d'étables "clef en main". En 1970, les Ets STEVIGNON prennent la première place sur le plan National des étables climatisées dont le projet avait d'ailleurs été conçu par Pierre. L'année du centenaire de l'entreprise, la société décide de quitter les locaux devenus trop exigus de la rue Lepoivre et de déménager à SAULT-les-RETHEL. Sur 2400m2, cette nouvelle grande surface va abriter de nouveaux ateliers plus performants et pour les agriculteurs, de mettre à leurs dispositions, du matériel en libre-service. De 12 salariés en 1960, la société va monter son effectif à 30 personnes. Pourtant en 1987, après des années difficiles en agriculture et une concurrence accrue dans le secteur du machinisme agricole, la société S.A.M. STEVIGNON(1) en difficulté va cesser son activité.
(1) S.A.M. (Société Ardennaise de Motoculture)


François GUERIN

ESCAPADES
vous propose
CURIOSITE- HISTOIRE,
le SAVIEZ-VOUS...

de François Guérin


ESCAPADES

c'est aussi:

Le Reportage photos
de votre mariage

Tél : 03 24 38 06 70
Accueil

Cliquez sur la photo de
votre choix pour l'agrandir