Les SOUTERRAINS de RETHEL

(Documents et archives de François Guérin)

Durant le 20e siècle, les Rethélois se sont intéressés aux souterrains de la Ville. Il faut dire que jusqu'aux années 1960, les différents travaux menés notamment lors de la rénovation de l'assainissement, ont permis à certains endroits, devant l'effondrement des sols, de relancer les découvertes de ces galeries souterraines. Pourtant, jusqu'au début de la première guerre, aucun article ou plan sur le RETHEL souterrain n'a été approché par les anciens historiens. L'incendie de la Ville historique le 31 Août 1914, et le déblaiement de celle-ci en 1919/1920 ont permis de découvrir plusieurs éléments de ces souterrains.
Avant d'aborder les approches de ce réseau souterrain, il faut rappeler que l'ancienne Ville de RETHEL s'est construite progressivement au pied du château au début du 2e millénaire et qu'une première enceinte fut construite en 1355 protégeant la ville haute et le château. L'agrandissement de la cité notamment vers l'Aisne va amener la construction définitive d'une enceinte fortifiée avec tours de guets au milieu du 16e siècle amenant l'implantation de 6 portes d'accès pour rentrer ou sortir de la ville. Comme dans la plupart des villes fortifiées du Moyen-âge, les seigneurs ont fait creuser des galeries sous terre appelées "Souterrains" pour permettre aux hommes ou soldats du château, de se déplacer sans être vus. Partant du château, leur existence a été précieuse au cours des sièges successifs du 17e siècle pour se soustraire à l'ennemi, circuler sans être vus ou quitter la place sans éveiller l'attention des assaillants. Ces souterrains ou parties de souterrains vont servir également de refuges pour les habitants dans les périodes troubles ou encore récemment lors du dernier conflit de 1940/1944. Les effondrements constatés avant 1914 ne pouvaient être que consécutifs au percement d'une voûte d'une galerie.
Par contre, après le nouveau plan d'urbanisme de 1920 et les travaux de nivellement de la Ville, plusieurs excavations récentes se sont révélées être d'anciennes caves voûtées qui avaient été en partie rebouchées par les ruines. Ces anciennes caves pour en avoir vues lors de leurs découvertes pouvaient effectivement être confondues avec un passage souterrain, en sachant malgré tout que certaines à une époque ancienne, avaient été aménagées dans d'anciens souterrains.
Donc, comme le disait Marcel MAQUART dans son étude sur les souterrains de RETHEL (1), il est difficile aujourd'hui, sur certains effondrements de pouvoir faire la différence entre caves et souterrains, ne pouvant explorer les parties comblées. Le percement de ces souterrains a demandé un énorme travail compte tenu de l'outillage rudimentaire de l'époque. Il faut savoir que la main d'œuvre était imposée aux communes qui fournissaient les hommes pour les corvées exigées par le seigneur. Les puits d'extraction des remblais servaient ensuite de puits d'aération et de lumière. Il ne fait pas de doute, que des quinquets à l'huile ou à suif étaient disposés dans les galeries pour éclairer et faciliter l'avancement des travaux. Des milliers de mètres cubes de déblais de craie servirent à la construction des ouvrages de fortifications et à façonner les monts de la Neuville où culminèrent jusqu'en 1882 pour le dernier, 4 moulins à vent. Vers 1703, une glacière où était conservée la glace extraite du lac de Godart a été aménagée en murant une partie d'un souterrain menant au pied de la grosse Tour. Cette glacière a fonctionné jusqu'au début du 20e siècle. À la même époque, dans le quartier de la Neuville, un souterrain fut découvert se dirigeant vers le N.E. en dehors de l'enceinte fortifiée. Ces deux faits divers ont été signalés dans des documents anciens. À suivre...

(1)Les SOUTERRAINS de RETHEL
Sources de cet article : Les souterrains de RETHEL par Marcel MAQUART.
Bulletin du Musée du Rethélois et du Porcien n°28 de 1968.


François GUERIN

 

ESCAPADES
vous propose
CURIOSITE- HISTOIRE,
le SAVIEZ-VOUS...

de François Guérin


ESCAPADES

c'est aussi:

Le Reportage photos
de votre mariage

Tél : 03 24 38 06 70
Accueil

Cliquez sur la photo de
votre choix pour l'agrandir