Le SITE INDUSTRIEL CAYENNE à RETHEL

(Documents et archives de François Guérin)

Pour faire suite au précédent article sur l'usine LAINE, il parait intéressant de faire le point sur l'historique du site appelé CAYENNE. Dès la fermeture de l'usine en 1954, le groupe Lucien MORTIER dont le siège social est à COURBEVOIE dans la région Parisienne installe dans les locaux vacants, une usine de construction mécanique appelée MÉCANÉRAL.
Dès son ouverture, un chantier va faire parler de l'importance de son activité. En effet dans le journal l'Union du 25 Août 1954, article repris dans plusieurs journaux nationaux, une étude sur l'entreprise met en valeur le savoir faire de son personnel avec notamment la création et la fabrication d'une machine qui sert à la fois d'engin de levage et de support de voûte pour la construction des nouvelles stations de métro à PARIS.
En 1960, le site de l'ex usine LAINE avec l'ensemble des bâtiments (1ha60) est racheté par MÉCANÉRAL dont la production va se spécialiser dans la fabrication de réducteurs de vitesse.
Le groupe L. MORTIER installe en 1967 à côté de MÉCANÉRAL dans une partie des ateliers vacants, une usine de Chaudronnerie appelée SERRUMECA. Cette nouvelle unité va vite bénéficier de commandes importantes venant principalement de l'administration. La chaudronnerie Rethéloise fabrique de nombreuses portes, certaines blindées pour les centrales atomiques et nucléaires, pour l'armée Française, le métro de la R.A.T.P, etc... Elle fabrique également des vannes en acier spécial pour le transport et le stockage du méthane liquide pour Gaz de France.
L'usine emploie en 1979, une trentaine de salariés et son responsable de site "Mr ROUABLE" avait beaucoup de mal à cette époque à trouver du personnel qualifié pour son extension.
Et puis en 1992, après avoir perdu un important donneur d'ordres, le groupe MORTIER ferme ses 2 usines de RETHEL en mettant au chômage une trentaine de personnes. Dans la foulée et surement par stratégie financière, les locaux de MÉCANÉRAL le long de la route d'ÉCLY sont repris par A.T.V. qui fait partie aussi du groupe MORTIER. La marque A.T.V. (Appareils de Transformation de Vitesse) a été déposée en 1954 comme MECANERAL. Son activité et sa notoriété sont reconnues hors de nos frontières avec une fabrication spécifique de composants de sécurité "freins à disques, pince rails, etc...". Aujourd'hui, A.T.V. fait partie du paysage industriel Rethélois.
Dans le bâtiment Nord, l'entreprise SIETAM (sous traitant de l'Automobile) transfère son usine de VOUZIERS en 1995 dans les locaux devenus libres de SERRUMECA et prend possession de deux bâtiments de 6000 et 1500 m2 achetés par la Ville de RETHEL. L'usine appelée "MAZARINE" dirigée par Roger BENET va dès son installation être confrontée au dépôt de bilan du groupe SIETAM. Après un accord avec l'Allemand DÜRR (produits et services pour l'automobile) qui lui assure un important volume de sous-traitance, Roger BENET décide de voler de ses propres ailes et crée dans les locaux en 1997, sa propre entreprise sous le nom de FAREMAN, abréviation de : "fabrication Rethéloise d'équipements de manutention". La majorité de son personnel (70 personnes) provenant de l'ancienne usine de VOUZIERS, il fait construire à l'entrée de l'usine un bâtiment abritant cuisine et réfectoire et au 1er étage, installe ses bureaux.
À la suite de la perte d'un important marché automobile, l'entreprise est mise en redressement en 2007 avant de déposer le bilan en 2008. Le site sera repris par la SIMM qui vient d'absorber BRIMONT Agraires en Juillet 2009 (sujet du prochain article).

 


François GUERIN

ESCAPADES
vous propose
CURIOSITE- HISTOIRE,
le SAVIEZ-VOUS...

de François Guérin


ESCAPADES

c'est aussi:

Le Reportage photos
de votre mariage

Tél : 03 24 38 06 70
Accueil

Cliquez sur la photo de
votre choix pour l'agrandir